Le billet du C.A.L Basse-Meuse

L’an nouveau … Que d’espoirs, de souhaits et de promesses sous ce sigle de 2017 !

Et si cette année ne voulait pas finir … simplement parce que les espoirs, les souhaits et promesses de la défunte 2016 ne se sont pas réalisés ou entièrement concrétisés ou pire ont été oubliés une fois le 1er janvier passé !

C’est aussi l’heure des bilans … et pas simplement pour constater ce qui n’a pas été fait mais aussi pour se réjouir de tout ce qui a été réalisé, de ce qui est en train de prendre forme et de ce qui se fera demain.

La politique dont le sens a bien souvent perdu de sa valeur première qui est tout ce qui est relatif à l’organisation de la cité se doit d’être au centre de nos préoccupations.

Toutes ces femmes et ces hommes qui ont décidé de s’intéresser à leur pays, leur région, leur ville, village ou quartier ne sont pas toujours tous des professionnels mais pour ce qui nous est plus proche, de simples bénévoles.

Qui n’a pas été ou ne sera pas un jour un bénévole ?

Bénévole dans un club sportif ou culturel, dans une association d’aide aux autres, dans un mouvement citoyen aux valeurs démocratiques ou plus simplement un « bénévole » inquiet de la situation de ses voisins, de ses amis … Tous sont animés de la rencontre de l’autre dans le respect de ses valeurs, de sa culture tant philosophique que religieuse.

Par ses activités, notre mouvement laïque Culture et Action Laïque de la Basse-Meuse, vous propose de renforcer vos valeurs d’écoute, votre capacité à évaluer et votre force à décider et donc de prendre vos responsabilités face aux défis de demain.

En 2017, continuons à être critiques mais aussi visionnaires de notre société, soyons des Femmes et des Hommes libres mais conscients que notre liberté personnelle aura toujours les frontières de celle de l’Autre et ce afin que cette année nouvelle soit dans la lignée d’un monde qui continue à se chercher pour une plus grande fraternité.

Jean-Claude DETRIXHE

Président de Culture et Action Laïque de la Basse- Meuse

Les commentaires sont fermés.