Dany Leclerre, décoré par les Japonais comme Adamo

À 65 ans, Dany Leclerre s’est une fois de plus distingué. Depuis plus de 50 ans, cet Herstalien a fait de l’aïkido une véritable passion. Après plusieurs années de pratique, il a entrepris, voici plus de 40 ans, de transmettre son art martial à tous en ouvrant son propre club, l’Aikikaï Herstal Club.

Ayant œuvré au développement de sa discipline en Belgique, Dany Leclerre est également très connu au Japon, pays où il se rend régulièrement pour parfaire son art et rencontrer Moriteru Ueshiba, petit-fils du fondateur de l’aïkido et actuel ‘Doshu’, le « Maître de la Voie ».
Excellent dans sa discipline, Dany Leclerre s’est distingué une première fois il y a un an et demi en obtenant le grade de 7 e dan, l’un des plus hauts grades de l’aïkido. Il devenait également le premier Belge à obtenir ce niveau. Mais dernièrement, c’est une autre distinction, toute aussi prestigieuse qu’il a obtenue. Reçu à l’ambassade du Japon à Bruxelles, il a été décoré par le gouvernement japonais du « The Order of the Rising Sun, Gold and Silver Rays », l’ordre du Soleil levant. Il s’agit d’un ordre établi en 1875 par l’empereur Meiji. Décerné pour mérites rendus au Japon, il constitue également la plus haute distinction japonaise après l’ordre du Chrysanthème. Seuls 90 non Japonais l’ont reçu jusqu’ici dont deux Belges, Salvatore Adamo et Dany Leclerre, donc. Ce dernier l’a obtenu pour le remercier d’avoir diffusé la culture japonaise et pour avoir œuvré à l’échange entre la Belgique et le Japon à travers l’enseignement de l’aïkido. Bravo ! A.D.

Les commentaires sont fermés.