• Programme de la fête du Tunnel

    Une semaine après la fête de la Saint-Louis, place à la fête du Tunnel.

    Voici le programme:dalhem.jpg

  • Disparitions à Dalhem: avis de recherche!

    Avis aux promeneurs, cyclistes, cavaliers.....!
    9 génisses " pie noire" dont le numéro de boucle commence par 82 ont disparu la nuit de jeudi à vendredi . Elles se trouvaient dans une prairie près du fort d'Aubin-Neufchâteau.

    Si vous les trouvez, vous pouvez contacter le 0479/212798.

  • Un bilan très positif pour les Coquettes de Berneau

    coquettes.jpg1. Le Challenge Development. 

    Tout d’abord, ce fut la création d’une seconde équipe, en entente avec le Hesby (Section Givoise), pour jouer une compétition nommée Challenge Development. Des défaites, parfois lourdes, parfois de quelques points, mais surtout quelques victoires et une très belle évolution sur la saison. Avec quelques années d’avance, le Coq Mosan a anticipé le moment où chaque équipe de D1 féminine devra avoir aussi son équipe réserve (comme en équipe sénior). 

    Une très belle cinquième place (ou sixième, le dernier classement aperçu n’étant très clair) au terme d’une première saison de compétition, c’est vraiment très bien. Sachant aussi que les entraînements communs Coquettes – Section Givoise ne se sont déroulés que les vendredis, à la veille des matches et que 80 % des joueuses alignées débutaient leur première saison de rugby. 

    L’important n’était pas le classement mais la progression. 

    2. La D1 

    Les Coquettes sont à créditer d’une bonne première partie de saison avec des victoires attendues, des défaites également « attendues », deux matches nuls inattendus (contre l’Antwerp) et une première victoire, de leur histoire, contre Frameries. 

    Dès la reprise en 2015, les Coquettes enchaînent les bons résultats et les très bons (victoires à Frameries et à Leuven). Il manquera fort peu de choses: très courtes défaites à domicile, pour dominer Dendermonde puis Boitsfort. Ceci pour terminer quatrièmes, 3 points seulement derrière Leuven. 

    Une première participation aux playoffs, contre Boitsfort, chez elles, avec une défaite qui marque encore la petite différence existant entre les Coquettes et les Ladies. Mais celle-ci a fondu comme neige au soleil tout au long de la saison. 

    3. La Coupe de Belgique 

    La première édition de cette compétition, dans une forme « classique », débutait cette saison. Quand je dis « classique » c’est au niveau structurel, pour le jeu, les règles du Challenge étaient en vigueur. 

    La Coupe est cette épreuve qui permet de mettre en compétition des équipes qui sinon ne se rencontreraient jamais. Si les 2 premiers tours furent « faciles » (respect malgré tout à Forest et Brigandze), la demi-finale ramenait le Coq (une fois de plus !) à Boitsfort. Cette équipe, qui a remporté la Coupe, a eu bien du mal à gagner ce match. 

    Autre point important : plusieurs joueuses estampillées « Challenge », car trop jeunes pour la D1 ou encore trop novices, ont participé à ces matches et de belle façon. 

    4. La perméabilité 

    Il y avait des Coquettes aux entraînements. Pas des Coquettes D1 et des Coquettes Challenge. 

    A deux exceptions près, des joueuses de moins de 16 ans qui ne peuvent pas jouer en D1 et lors des « mises en place » des matches. 

    Sauf pour les préparations de match, le contenu des entraînements fut le même pour toutes et, sauf les contraintes d’âge, les deux équipes étaient ouvertes à toutes. 

    5. La soirée d’initiation  

    L’initiation en petits groupes apportée par les Coquettes elles-mêmes fut une belle réussite en qualité si ce n’est en quantité. 

    6. L’avenir 

    L’équipe de développement va continuer son apprentissage en accueillant encore de nouvelles joueuses mais en gardant la même philosophie : jouer.  

    L’équipe D1 attise, désormais, la crainte de TOUTES les autres équipes de D1. La saison prochaine doit apporter la confirmation, continuer la progression et conserver l’humilité.

  • Ils représenteront la Belgique à San Diego

    One nation 1.PNGPlusieurs Liégeois ont fait forte impression à Bruxelles. Sur scène, ces danseurs de hip-hop en ont mis plein la vue à un public venu en masse. En guise de récompense, ils ont remporté leur ticket pour la finale mondiale à San Diego, une ville américaine où ils représenteront la Belgique au mois d’août. 

    Les Liégeois ont fait le show dans la capitale belge avant de mettre le feu à la huitième plus grosse ville des Etats-Unis ! Pour ‘la team’ « One nation », c’est un rêve qui s’apprête à devenir réalité. « Au contraire des vainqueurs de la catégorie adolescents, nous allons devoir financer notre voyage », narre Sarah Aissaoui, au nom de son groupe. « ‘Ma team’ est composée FDC.jpgde huit danseuses. Samedi, nous n’étions que sept, mais nous sommes néanmoins parvenues à remporter le concours dans la catégorie destinée aux adultes. Créé en début d’année, ce groupe est composé uniquement de Liégeoises âgées entre 16 et 30 ans. Nous adorons danser sur de la musique hip-hop. C’est pour cette raison que nous avons participé à ce concours international à Bruxelles. Comme nous avons été sacrées, nous avons à présent la chance de représenter la Belgique à San Diego. Bref, Prix de One nation.JPGnous avons quelques mois pour dénicher des fonds afin de payer ce voyage. Lancer diverses activités et chercher des sponsors : voici la tâche principale à laquelle nous allons nous atteler dans les jours à venir ».  

    Les vainqueurs de la catégorie destinée aux adolescents ont donc raflé le prix principal. Bonne nouvelle, ces derniers sont également de la région : ils proviennent de l’école de danse F.D.C. Farinella Dance Center basée à Jemeppe. « Ma fille fait partie de la team victorieuse », se réjouit Nathalie Augusto. « En compagnie de ses quatre copines et de son pote Romain, elle est parvenue à conquérir le titre dans la catégorie ‘Ado Varsity’. De surcroît, ces danseurs, dirigés de main de maître par leur professeur Mendo Mayenge, ont glané le premier prix toutes catégories confondues. Ainsi, ils ont remporté leur boarding pass pour San Diego ».

    FDC 2.jpgPour l’école de danse de Jemeppe, le sacre était total car les petits sont aussi parvenus à finir premiers de leur catégorie. « Voilà trente ans que j’effectue ce métier, à savoir directrice artistique. Nous avons déjà connu des champions du monde en Autriche ou encore à Paris. Et voilà maintenant qu’une ‘crew’ d’ados décroche son rêve américain », énonce Concetta Farinella. « Ces adolescents ont attrapé un niveau impressionnant. Et pas uniquement en hip hop : ils réalisent également des prouesses en musique One nation 2.JPGcontemporaine, jazz ou encore classique. Les voici à présent champions de Belgique... Ainsi, ils prendront part à cette grande réunion parmi 90 autres nations. C’est phénoménal », conclut Concetta en n’oubliant pas de préciser que l’un de ses professeurs vient de décrocher une place de danseur pour des spectacles à Londres en compagnie du plus grand chorégraphe au monde, à savoir celui qui travaille notamment avec Madonna.