Hommage à Loïc Gilis, un Dalhemois de coeur

gilis.jpgDe caractère jovial et très festif, Loïc Gilis, un jeune militaire de 24 ans, avait pris l’initiative de faire visiter Liège à ses collègues. Une soirée qui s’est achevée de manière dramatique. Le jeune soldat, originaire de Hermée, s’est tué en tombant accidentellement d’un balcon de l’Auberge de Jeunesse Georges Simenon, à cinq minutes à pied du cœur de la Cité ardente. Hommage.

Il faut dire que Loïc Gilis est connu dans la Province de Liège, et plus précisément en Basse-Meuse. Le résident de Hermée a, par exemple, joué plusieurs saisons à l’Elan Dalhem, un club de football liégeois au sein duquel il est d’ailleurs toujours affilié. Son poste de prédilection? Gardien de but. N’hésitant pas à se jeter tel un chat sur les ballons, il enchaînait les plongeons. Sur des terrains boueux, il s’en donnait même à cœur joie!

Loïc faisait partie de la Jeunesse des Rouges de Dalhem. Toujours très sérieux en service, notamment lorsqu’il se plaçait derrière la pompe pour «tirer des bières», il n’hésitait néanmoins pas à lâcher des blagues. Sa gentillesse ne laissait personne de marbre.

P2233059.JPGEn couple depuis 2008 avec Aline M., Loïc laisse également derrière lui une famille endeuillée par cette terrible nouvelle, notamment sa mère, originaire de Blegny, et son père, originaire de Dalhem. En parlant de Jean-Lou, son papa, il a aussi joué à l’Elan Dalhem, un club au sein duquel il a également entraîné plusieurs équipes, notamment les juniors, une formation dans laquelle évoluait son fils, Loïc. Ses amis ont déjà promis de lui dire un dernier au-revoir au funérarium de Hermée, lieu où se trouve son corps. Quant au parquet de Liège, il donnera davantage de précisions sur les causes de cet accident mortel.

Un accident qui a mis l’armée belge, mais aussi toute la Basse-Meuse en émoi.

Photo: le drapeau est en berne à Dalhem.

Commentaires

  • Nous présentons nos plus sincères condoléances à toute la famille de Rachel Franssen, pour la perte d'un être très cher parti beaucoup trop tôt.
    Nous vous souhaitons beaucoup de courage pour affronter l'avenir.
    Nous pensons bien à vous et ne vous oublions pas dans nos prières.
    René et Emma Fortemps-Schoonbroodt
    rue de la Fontaine, 58 Blegny

Les commentaires sont fermés.