150.000 € pour sécuriser le carrefour à Berneau

carrefour.jpgLe ministre des travaux publics, M.Prévot, a confirmé qu'un montant de 150.000 € est prévu au budget 2015 pour effectuer des travaux au carrefour à Berneau (installation de feux tricolores). « C’est un endroit dangereux. Il fallait faire quelque chose », narre, à juste titre, le bourgmestre de Dalhem, Arnaud Dewez. « Depuis pas mal de temps, une réflexion existe à ce sujet. Plusieurs études ont d’ailleurs été effectuées avant mon arrivée. Un îlot a, par exemple, été installé. Mais cela n’a pas réglé le problème. Ainsi, nous avons décidé de relancer ce projet en début de mandature. Nous espérions qu’il avance rapidement. Bref, nous sommes heureux que M. Prévot ait dégagé une partie de son budget pour accroître le taux de sécurité de tous les automobilistes, motards ou encore cyclistes qui empruntent régulièrement ce carrefour ». 
Concernant la honteuse N608 à Warsage, rien n'est, par contre, prévu dans le budget 2015 de la Région Wallonne. « Le même sort est actuellement réservé à la N604, du côté de Dalhem, bien que ce dossier soit un peu plus avancé », reprend le plus jeune maïeur de Wallonie. « En fait, tout est une question budgétaire. Si ça ne tenait qu’à nous, tout serait très vite remis en ordre » !

« D’ailleurs, le collège, au même titre que l'ensemble de la majorité, a la ferme intention de mettre tous les moyens en œuvre pour que la Région Wallonne prenne ses responsabilités et engage les travaux nécessaires dans notre belle région », conclut Arnaud Dewez. 

Commentaires

  • Cher Monsieur Goebbels,
    Il apparait que lorsque vous écrivez sur notre belle commune, vous n'avez qu'un interlocuteur.
    Je pense que votre beau métier vous permet d'investiguer et ainsi pouvoir interviewer les personnes concernées par certains travaux, chantiers ou autres aménagement sur notre commune.
    Vous n'êtes pas sans savoir que notre monde politique communal à reçu chacun(e) des attributions bien précises.
    Dès lors rendez à César ce qui appartient à César.
    En vous remerciant.

Les commentaires sont fermés.