La Warsage, une bière qui a du succès

2297598341.JPGAprès seulement deux ans, la cave de Dominique Denis est devenue trop petite pour brasser les hectolitres de bière réclamés par les amateurs de bières spéciales!
Depuis le début de cette année, la brasserie de Warsage s’est installée à l’entrée du village, dans l’ancien showroom des Garnisseurs Réunis. Après quelques petits aménagements pour créer une chambre chaude et une autre froide, Dominique Denis a installé sa cuve de brassage de 800 litres et celle de fermentation d’un millier de litres.
Voici quelques jours, il a brassé sa première cuvée 2015. Il faudra encore attendre 4 semaines avant de pouvoir la savourer. «Ma surface utile est passée de 200 à 600 m², explique-t-il. Ce déménagement était indispensable afin d’avoir une meilleure visibilité et d’optimaliser le brassage des différentes bières que je produis. Maintenant, je vais pouvoir passer à plusieurs brassins par semaine, au lieu d’un seul précédemment. Mon objectif est d’atteindre le brassage de 50.000 litres de bière par an, le seuil au-dessus de la rentabilité. En 2013, j’ai brassé 10.000 litres et en 2014, 20.000 litres. Plus d’espace, donc moins de manutention, tout cela va me permettre d’organiser des visites et de réaliser des dégustations. Je compte installer des panneaux didactiques avec des tables où l’on pourra goûter les céréales qui rentrent dans la fabrication de la bière. Ces panneaux conduiront les visiteurs jusqu’aux cuves. Et si je prépare un brassage ou si je mets en bouteilles, ils pourront me regarder travailler. Une terrasse à l’arrière est prévue pour l’été».
La bière de Warsage existe en blonde, brune et triple. Dominique Denis brasse aussi des bières à étiquette, ces bières à façon commandées par des confréries, tables d’hôtes, restaurants… Elles répondent à la demande du client mais le brasseur aime aussi innover et profiter des produits du terroir. La Wappy en est un bon exemple: elle est brassée avec 60% de céréales et parfumée à la pomme des vergers voisins. «Pour les fêtes de fin d’année, j’ai brassé une Christmas, poursuit-il. C’est une bière brune plus forte, à laquelle j’ai ajouté du jus de cassis avant une seconde fermentation. J’ai aussi brassé une bière blanche avec toutes les épices du vin chaud comme la cannelle. Cette bière est servie chaude».

Un article de LEM

Les commentaires sont fermés.