Compte rendu de la première réunion pour la création d'un Gal en Basse-Meuse

LaBasseMeuse flex.jpgUne trentaine de personnes ont assisté à la réunion évoquant la création d'un Gal en Basse-Meuse. Compte rendu de la soirée avec Arnaud Dewez, le bourgmestre de Dalhem.

"J’ai accueilli l’assemblée. Ensuite, j’ai présenté Monsieur Blaise, le directeur de Basse-Meuse développement, ainsi que Monsieur Timmermans, le représentant de la fondation rurale de Wallonie", explique le maïeur. "Monsieur Blaise a présenté un profil de la Basse-Meuse (type d’emplois, nombre d'agriculteurs, zones agricoles, population…)  en essayant de déterminer les forces et les faiblesses à l'instar du tissu associatif, de la mobilité, des infrastructures"…

Mr Timmermans a alors expliqué ce qu’était un Gal en donnant des exemples concrets. "Puis, il a donné la parole au public pendant une bonne heure afin que chaque citoyen puisse proposer des idées ou des pistes de projets. La mobilité douce et alternative, le soutien et la promotion des producteurs locaux, la qualité des rivières ont été des thèmes abordés".

"Pour ma part, je trouve que la réunion a été très constructive et me motive clairement à porter ce projet", reprend Arnaud Dewez. "Maintenant, Basse-Meuse développement  va devoir, avec l’aide d’un représentant de chaque commune (Oupeye, Bassenge, Visé et Dalhem), définir des projets communs afin de constituer un dossier complet".

Les commentaires sont fermés.